Vendanges 2013

Notre secteur a connu un mois de juillet chaud sans pour autant être exceptionnel pour la région, ce qui a légèrement rattrapé le retard végétatif de nos vignes pris au printemps pluvieux et froid. . Les labours ont été plus superficiels que l’an passé en raison de l’eau accumulée dans les sols et leur fraicheurs.

Août s’est vu plus timide en ensoleillement, avec quelques pluies orageuses et menaçantes… La véraison ne commençant finalement que les 21 et 22 août, il fallait appliquer la célèbre règle des 40 jours de véraison pour se rendre compte que les premiers coups de sécateurs ne seraient donnés que début octobre…

Les sols étant bien pourvus en eau, l’herbe s’est remise à pousser au mois d’août, plutôt que de labourer les sols une troisième fois, nous avons broyés l’herbe afin de garder un couvert végétal pour les vendanges. (quel plaisir de vendanger des parcelles propres…) Nous avons aussi décidés de placer un dernier traitement au cuivre le 1er  septembre, anticipant le probable futur retard.

Des entrées maritimes (brouillard humides) fin septembre ont fait craindre le pire quand à l’état sanitaire des raisins… les acidités restent hautes et ne baissent pas sur les carignans, ils attendront (comme d’habitude). Les syrah et grenaches noirs sont eux sur les mêmes bases, de belles acidités, des pH bas et des degrés corrects.

Nous débutons les vendanges le jeudi 26 septembre par le grenache blanc, un grenache noir en sous maturité et le vieux cinsault, pour l’élaboration du rosé « cuvée Morgane ». Cette année nous travaillons par pressurage direct, c’est à dire que nous récoltons les raisins à la main et les envoyons directement dans le pressoir.
Le moût ainsi pressuré sera pompé dans une cuve inox afin de fermenter. (j’écrirai un article prochainement pour vous expliquer les différentes phases de vinification en rosé et rouge au Domaine MP Berthier)

Les premiers grenache sont récoltés dans l’optique de la cuvée « Paul » dès le lundi 30 septembre, Le mardi 1er octobre à midi, il faut déjà s’arrêter. Ce qui est rentré en cave est mûr et une cuve remplie, mais sur pied il faut attendre.

Une semaine de dégustations quotidiennes des baies plus tard, nous rentrons les syrah à la main, le 7 octobre, pour pouvoir trier à la parcelle les raisins non pourris, les entrées maritimes ont fait des dégâts sur les peaux fines des syrah. Bilan: 60% par terre, la colle de vendange qui n’avance pas, les autres parcelles prêtes à être vendangées en même temps, le moral qui flanche, les larmes aux yeux… les cuves se remplissent difficilement tant le rendement chute. mais c’est à ce prix qu’on obtient de la qualité.

Le jeudi 10 octobre, nous programmons une journée de vendange à la machine car on annonce des fortes pluies dans le week-end à venir. Les derniers grenaches, mûrs à point sont rentrés et s’annoncent prometteurs. Deux parcelles de carignans sont aussi encuvées dans la journée. Au chai il faut que ça suive, les bennes se succèdent à grand rythme. 12 tonnes de vendanges sont rentrées dans la journée, sur un total de 3,15 hectares. Mention spéciale pour notre chauffeur de machine, qui adapte sa conduite, le battage des secoueurs, la vitesse d’avancement en fonction de chaque parcelle (8 ce jeudi), pour encuver un raisin de grande qualité!

Vendanges MP Berthier

Vendanges MP Berthier

Les derniers carignans sont prêts pour la macération carbonique. Les très vieux ceps se dressent devant nous fièrement, ils sont splendides, ils se disent qu’on a eu raison de patienter jusqu’au 14 octobre. Deux jours de vendanges à la main clôturent les vendanges 2013 au Domaine MP Berthier.

Millésime compliqué, 2013 est marqué par des rendements en baisse; 30 hectolitres par hectares, contre 35 pour 2012. Des carignans magnifiques destinés pour la garde, des grenaches qui apporteront structure et finesse, et enfin des syrah qui se révèlent en deçà de nos espérances. laissons maintenant les vins s’exprimer en cuves, le travail continue maintenant dans la sérénité au chai…

Une réflexion au sujet de « Vendanges 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *